Chapelle des Cordeliers

Contenu de la page : Chapelle des Cordeliers

L’origine de cette chapelle n’est pas exactement connue. Nous savons qu’en 1571, elle fut donnée aux Cordeliers (de l’ordre religieux franciscain) dont l’ancien couvent, situé sur la rive gauche de la Drôme, avait été détruit par les troupes huguenotes du Baron des Adrets en Mai 1552. Après l’avoir restaurée, ils y restèrent jusqu’à la Révolution, époque à laquelle ils en furent chassés. La municipalité d’alors prêta la chapelle, devenue "bien de la Nation", aux francs-maçons de Crest. Puis en 1805, les religieuses Trinitaires y fondent une école pour filles, réalisant elles aussi des restaurations. En 1864, la chapelle est convertie en orphelinat, sous l’impulsion d’Aline Bovet et Olympe Lioud, jusqu’en 1972. Afin de la préserver, les Amis du Vieux Crest l’achètent en 1977 et l’entretiennent depuis lors. Elle a été inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques par arrêté du 20 mai 1986.

La chapelle se situe tout en haut de l’escalier des Cordeliers, anciennement appelé « degrés de Notre Dame de Consolation » également nommé « l’escalier de la vertu » car plus on monte et plus on se rapproche de la Chapelle. Il est composé de 124 marches dont les 95 premières ainsi que la main-courante sont directement taillés dans la crête rocheuse. Les autres sont faites de pierres de taille.

Diaporama